Poussière et blancheur

19 avril 2012 Category :Non classé Off

Ce dernier week-end, un gros travail de nettoyage des murs de l’atelier :

Une bonne équipe au travail sur les murs.

Sous la crasse, Technistub est là et attend son heure (qui sonnera bientôt 😉 )

Après un coup de peinture, ca a de la gueule !! A gauche, vous pouvez admirer l’état initial des murs…

Merci à tous ceux qui ont donné un coup de mains ou ont passé plusieurs heures à gratter et à passer l’aspirateur.

L’association est fondée

11 avril 2012 Category :Non classé 1

L’association Technistub est fondée !

La semaine dernière, quelques supporters du projet Technistub se sont réunis pour fonder l’association qui va encadrer le fonctionnement de l’atelier ouvert.
La soirée a été riche d’échanges entre des membres qui ne se connaissaient pas tous, riche de découvertes inattendues et riche d’une écoute réciproque…

Merci donc à François Kormann (prototypiste de talent et apiculteur innovant), Thierry Adloff (mathématicien et mécano soigneux), Jean-Paul Robert Rompillon (formateur sur les techniques de créativité et inventeur indépendant), Christophe Jung (constructeur de canoë en bois et Fondateur de l’éléphant jaune), Yannick Jost (Constructeur de robots à BH Team), Pascal Bastien (Pingouin et Agent de changement) et votre serviteur Emmanuel Laurent (Fondateur de Technistub ;-)). De nombreux talents réunis en une soirée !

Ensemble, nous avons fondé l’association qui sera pilotée par quelques principes :

  • l’objectif de l’association est de proposer à ses membres des moyens techniques (local, matériels, postes de travail) pour qu’ils puissent réaliser leurs propres projets techniques.
  • la direction est réduite à 3 postes pour être réactif dans les prises de décisions. L’équipe sera amenée à être étoffée dans les mois qui viennent en fonction des besoins.
  • les membres seront actifs ou usagers ou bienfaiteurs :
    • Les membres usagers sont des utilisateurs « simples » des moyens de l’atelier.
    • Les membres actifs sont aussi des utilisateurs mais participent aussi au fonctionnement de l’atelier en prenant en charge des tâches ou en apportant du matériel ou des bons plans. Etre membre actif, c’est bénéficier de conditions préférentielles pour accéder à l’atelier.
  • Un bilan des activités de l’association sera fait tous les 6 mois pour réorienter le projet avec l’ensemble des membres.

La CCI de Mulhouse en parle

22 mars 2012 Category :Non classé Off

La Chambre de Commerce et d’Industrie Sud Alsace Mulhouse (CCI SAM) publie dans son magasine « Economie en Sud Alsace » un article sur Technistub !

Cliquez sur l’article pour l’avoir en pleine résolution.

Le magasine peut être lu sur le site de la CCI ou être téléchargé ici.

Reb’UT et la CNC

14 mars 2012 Category :Non classé 1

L’équipe Reb’UT est venue à TechniStub pour réaliser des pièces pour son projet de robot.

Avant de venir, Michaël a conçu la partie mécanique du robot et a dessiné les pièces avec un logiciel de CAO. Elles ont ensuite été importées dans les logiciels de la CNC pour paramétrer les outils, les vitesses de coupe, etc… En une soirée, Michaël a appris à prendre en main les logiciels de pilotage et la CNC pour devenir autonome pour produire la douzaine de pièces qui constitue le bati du robot. Une démonstration du robot est prévue prochainement !

   Les pièces sont découpées dans du medium (MDF) de 6mm.

 

Rencontre du vendredi 24 février

25 février 2012 Category :Non classé 4

De sympathiques échanges ont eu lieu lors de cette rencontre qui a regroupé une dizaine de personnes dont 5 nouveaux ! Ceux-ci ont entendu parlé de TechniStub par l’intermédiaire du forum usinages.com, du site hackerspaces.org ou encore de ce blog.

Divers matériels ont été apportés à Technistub pour participer à l’équipement : batteries au plomb gélifié, des cartes électroniques de récupération, une manette de jeux vidéo, des plaques de PVC, un ordinateur,… Merci aux donateurs ! Consultez cette liste pour connaitre les besoins du lab.

Les échanges ont tourné autour du développement du lieu et de son équipement en matériels. Nous avons évoqué des possibilités pour récupérer du matériel professionnel. Une journée en week-end va être programmée pour travailler à plusieurs sur la création de plans de travail, le cablage électrique et l’éclairage. A plusieurs, c’est plus sympathique et ca avance très rapidement !

Désolé pour la piètre qualité de la photo, la lumière faible et le téléphone portable ne vont pas bien ensemble !

Soirée d’ouverture du local

14 janvier 2012 Category :Non classé Off

Le local de Technistub a été ouvert ce vendredi ! Une dizaine de personnes présentes pour visiter le local et échanger sur les projets de chacun : de la robotique, de l’impression 3D (Petros avec sa réalisation de repstrap à partir de pièces de récup), de la CNC, du hackerspace (Fabien avait lancé l’idée sur Mulhouse)… Une mention spéciale pour Jannick venu d’Ingwiller (2h de routes quand même!) pour nous montrer son robot piloté via internet ! Comme quoi un atelier-laboratoire ouvert, ca motive.

 

 

Premier travaux pratiques : montage de la shitbox (littéralement boite à …) dans l’attente de l’installation de toilettes. Un montage en carton très simple et résistant pour s’asseoir dessus !

 

 

 

 

 

Comme il faisait froid (pour cause de chauffage au gaz déficient) et faim, la soirée s’est poursuivie autour de pizzas. Discussions intenses en cours sur les machines à bois et la fabrication de canoe-kayak par Christophe.

Cette soirée a permis d’amorcer la création d’un groupe et d’identifier des besoins aussi bien pour l’atelier que pour les utilisateurs. De l’équipement pour le lab va pouvoir être récupéré prochainement : merci aux donateurs !

La soirée sera reconduite la semaine prochaine pour de nouvelles rencontres !

Journée : l’émergence d’un réseau de FabLab en France

30 janvier 2011 Category :Non classé Off


Retour sur la journée du 9 décembre 2010 à la Cité des Sciences et de l’Industrie de Paris : La FING a organisé une journée sur l’émergence d’un réseau de FabLab en France. Première impression : une journée très riche réunissant une bonne centaine de personnes, issues de milieux très variés : des étudiants, des designers, des fanas du numérique, des hackers, des sociologues, de nombreux porteurs de fablabs ou d’autres formes d’ateliers. Le tout animé par Jean-Michel Cornu.

Des fablabs en projets ou opérationnels ont été présentés :
Artilect à Toulouse : premier fablab créé en France.
Ping à Nantes : association ressource pour des projets innovants dans les usages sociaux et culturels du multimédia. Un fablab est à l’étude.
Net-Iki : association qui porte l’installation d’un réseau haut-débit en milieu rural dans le Jura. Dans la foulée, le Fablab Net-Ki est en cours d’installation dans une ancienne école.
– Fablab EPPS : projet de fablab sur le plateau de Saclay (région Parisienne) pour créer un endroit d’échange entre chercheurs universitaires et industriels sur le plateau.

Peter Troxler (Fab Folk d’Amsterdam) accompagne la création de fablabs en Europe et ailleurs. Il a notamment présenté différents modèles économiques de fablabs. La majorité est porté par des institutions publiques (universités ou structures publiques comme des musées ou des centres d’initiation au numérique). Quelques fablabs fournissent des services ou réalisent des maquettes ce qui permet un auto-financement partiel. D’autres – rares – fablabs sont financés par des partenaires industriels. Ces 2 derniers modèles peinent à se développer probablement parce que les bénéfices, et pas seulement ceux sous forme d’espèces sonnantes et trébuchantes, sont loin d’être encore connus et documentés. Cela deviendra une nécessité d’associer des financements publiques avec des ressources en propre pour assurer le développement de nombreux autres fablabs.

A noter que lors d’un atelier, nous avons longuement discuté de la mise en oeuvre des licences ouvertes et surtout des Creative Commons. Plusieurs notions de base ont été rappelées et leurs applications dans le cadre de la production d’objets par des fablabs a été discutées. Les licences Creative Commons ont surtout été développées pour partager des oeuvres et des réalisations numériques. La question sous jacente au débat portait sur ce qui pouvait se passer lorsque l’on parle d’une production numérique (sous forme de schémas techniques) qui donne lieu à la production d’objets matériels pouvant être diffusés individuellement ou pouvant être modifiés à partir des plans. D’autres questions n’ont pas trouvé de réponse et il est sur qu’il faudra expérimenter pour cerner ces interrogations.

Pour conclure ce post tardif sur le sujet, un article de fablabsquared donne un aperçu complet de la journée.